Brest Un club TGV Bretagne/ Finistère vient d'être lancé

Le Club TGV Bretagne / Finistère sera officiellement lancé ce vendredi 14 décembre. Jean Le Vourch, vice-président, en explique les enjeux.

Dernière mise à jour : 13/12/2012 à 16:36

Jean Le Vourch.
Jean Le Vourch.
Les Clubs TGV sont destinés à préparer les acteurs territoriaux aux évolutions qu’entraîne la mise en service d’une nouvelle ligne à grande vitesse. Encore faut-il être sûr que cette nouvelle ligne Paris / Brest et Paris / Quimper se fasse jusqu’au bout. Une crainte qui a, notamment, convaincu Jean Le Vourch, ex-président du Crédit Agricole, de devenir vice-président de ce club présidé par Jean-Guy Le Floch, patron d’Armor-Lux. « Il faut absolument que nous arrivions à faire réinscrire ce projet dans le Schéma national des infrastructures de transport (SNIT) », déclare-t-il.
En effet, le projet breton a pris quelque peu du plomb dans l’aile puisque d’autres projets sont passés devant. Dont la ligne Paris / Bordeaux. « Bordeaux se rapproche à 2 h de Paris alors que c’est à la même distance de la capitale que Brest ou Quimper » qui seront, si les travaux se font, à plus de 3 h.
Les travaux de ce Club ont justement pour vocation de démultiplier l’information relative au projet TGV. Du lobbying en somme. « Nous devons montrer à la SNCF, à RTE mais surtout aux pouvoirs publics notre volonté, que les Bretons et, plus précisément, les Finistériens sont très attachés à la réalisation de cette ligne à très grande vitesse, assure le vice-président. Le Club TGV est donc bien destiné à « rassembler les bonnes volontés ». Il est ouvert à tous les décideurs publics et privés, élus et représentants des collectivités, acteurs du monde économique, enseignants, chercheurs, universitaires, acteurs du monde touristiques, représentants des associations culturelles, sportives… « À tous ceux qui se sentent concernés par l’avenir de notre territoire et son attractivité. Il ne faudrait pas que les générations futures nous reprochent de n’avoir rien fait. »
Le premier Club TGV (“Club 320 – les Amis du TGV Est-Européen”) a été créé en 2005. Le Club TGV Rhin-Rhône a été créé en 2009, et poursuit ses activités, après la mise en service du 11 décembre 2011. Il fait pression d’ailleurs pour poursuivre cette ligne jusqu’en Italie. Quand on connaît l’état des finances de l’Etat, il ne serait pas bon pour les Finistériens de voir ce projet être prioritaire. Si tel était le cas, le dossier breton pourrait être « reporté aux calanques grecques ». Les Bretons seraient ainsi les dindons de la farce.
S. Joncquez

Brest, 29
Quimper, 29

Le Courrier du Léon
Une de la semaine
Le Progrès de Cornouaille
Une de la semaine
Abonnez-vous

Revue de web

    fournis par Google