Quimper Métiers de la métallurgie : des profils très recherchés

L'industrie peine à recruter en productique et en maintenance. Méconnues du public, ces filières proposent pourtant de nombreux métiers de pointe et de belles perspectives.

10/03/2017 à 10:16 par Administrateur

Enseignants et professionnels lancent un appel en faveur des filières industrielles. -
Enseignants et professionnels lancent un appel en faveur des filières industrielles. -

L’Union des industries et des métiers de la métallurgie (UIMM) de Bretagne et l’Académie de Rennes s’associent pour la 5e année pour sensibiliser les jeunes aux opportunités et à l’intérêt des filières industrielles. Face à la pénurie de candidats, il est urgent de transmettre les savoirs et de reconstituer un vivier local de compétences.

626 entreprises en Finistère

Poids lourd de l’économie bretonne, le secteur industriel compte 626 entreprises en Finistère et 15 000 salariés. « La productique est essentielle, chaque objet quotidien est passé par une étape de fabrication ou de transformation des matériaux qui a nécessité l’intervention d’un technicien. Tout n’est pas fabriqué à l’étranger, il y a de nombreuses petites unités de production en Bretagne qui recrutent », explique Yoann Goasguen, responsable administratif et financier de l’entreprise Axon Mechatronics basée à Quimper. Cette dernière est spécialisée dans la fabrication de pièces pour l’industrie automobile, l’orthopédie ou l’agroalimentaire.

Peu visibles du public, ces métiers de technicien d’usinage, d’outilleur ou de technicien maintenance suscitent peu de vocations. De moins en moins proposées, les filières de productique et de maintenance ont des effectifs insuffisants.

Pour inverser la tendance, professionnels et enseignants cherchent à promouvoir les Bac professionnels technicien d’usinage ou maintenance des équipements industriels : « Nous ne remplissons pas nos classes alors que plus de 70 % des postes ne sont pas pourvus en Cornouaille », explique Xavier Moenner, le responsable des formations technologiques et professionnelles du Likès. Les entreprises accueillent nombre d’apprentis ou de stagiaires.

Métiers en évolution

Ces formations sont très complètes. Un technicien d’usinage ou de maintenance va en effet intervenir sur des machines industrielles sophistiquées, nécessitant des compétences en mécanique, électricité, pneumatique, hydraulique et aussi en informatique, numérique, vidéo… « On est loin du métallo, les métiers se sont beaucoup modernisés et certains processus recourent parfois à la réalité augmentée », précise Daniel Dréau, enseignant au lycée Thépot de Quimper.

Des portes ouvertes dans ces établissements scolaires sont organisées vendredi 10 et samedi 11 mars.

29000 Quimper

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image
Présidentielles 2017

Votre journal cette semaine

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne