Quimper La plus grosse centrale biogaz de l'Ouest inaugurée

La centrale biogaz de Quimper vient d'être inaugurée. Sa production équivaut à la consommation de gaz de 6 350 habitants, soit 10 % de la population de la ville.

16/03/2017 à 15:25 par Adele Leberre

La plus grande centrale biogaz de l'Ouest a été inaugurée vendredi 10 mars, à Quimper.©Pascal Leopold. -
La plus grande centrale biogaz de l'Ouest a été inaugurée vendredi 10 mars, à Quimper.©Pascal Leopold. -

La centrale biogaz de Quimper impressionne par sa taille. Les gigantesques cuves permettront chaque année de transformer 33 600 tonnes de matières organiques en 2 à 2,5 millions de m3 de gaz qui est injecté dans le réseau GRDF. Cette production équivaut à la consommation de gaz de 6 350 habitants.

Le groupe Vol-V n’a pas choisi par hasard, Quimper et la zone du Grand Guélen. « Nous nous trouvons ici au cœur d’une zone agricole et agroalimentaire. Dans un rayon de 30 km, se trouvent tous nos partenaires industriels (Bigard, Socopa viandes, l’abattoir Socabaq, Doux…) et neuf agriculteurs qui nous fournissent leurs substrats : graisses, fumiers, lisiers… », décrit Cédric de Saint Jouan, président de Vol V et du think tank France biométhane.

Un investissement de 9,5 millions d’euros

Le biogaz est injecté sur le réseau de distribution de gaz naturel dont le point de raccordement est situé juste à côté du site (de 2,3 ha). Cette centrale produit aussi 29 000 tonnes de résidus (appelé digestat) qui sont épandues sur 17 exploitations pour une surface totale de 1905 hectares.

Sept années ont été nécessaires pour faire aboutir ce projet à 9,5 millions d’euros. Le Groupe Vol-V a réussi à mobiliser de nombreux acteurs et collectivités : l’Ademe (990 000 €), l’Agence de l’eau Loire-Bretagne (492 000 €), le Département (150 000 €), Quimper, Quimper Bretagne occidentale.

Une seconde centrale à Châteaulin

Le groupe spécialisé dans les énergies renouvelables estime à dix années le retour sur investissement de cette centrale considérée comme la plus importante du Grand Ouest. D’ici la fin de l’année, Cédric de Saint Jouan devrait inaugurer une nouvelle unité dans le Finistère : à Châteaulin.

Elle aura une taille sensiblement identique à celle de Quimper et sera essentiellement approvisionnée par le volailler Doux. Le biogaz sera, quant à lui, injecté sur le réseau haute pression de transport de gaz GRTgaz. Une première dans la région. « Il y a eu le train de éolien, puis celui du solaire. Là, c’est le train du biométhane qui passe », assure Cédric de Saint Jouan. Son groupe a cinq chantiers en cours et huit autres qui ont obtenu les autorisations nécessaires.

Au 1er janvier 2017, la Bretagne compte 61 unités de production et de valorisation du biogaz. Cette énergie renouvelable représente 14,7 MW électriques installés et 70 Nm3 CH4/h injecté.

29000 Quimper

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne