Penmarch Saint-Gué amorce une transition bleue

Le nombre de bateaux s'est effondré ces 25 dernières années dans le port de Saint-Guénolé. La Transition bleue pourrait ouvrir de nouveaux horizons.

11/04/2017 à 16:35 par Administrateur

Gwénolé La Troadec veut fédérer les énergies sur Saint-Guénolé et alerter mes politiques. -
Gwénolé La Troadec veut fédérer les énergies sur Saint-Guénolé et alerter mes politiques.

Par Adèle Le Berre

Le port de Saint-Guénolé paraît désormais surdimensionné. Ses quais ne sont plus fréquentés que par 12 côtiers, 11 canots et un seul hauturier. En 1990, 300 bateaux y débarquaient leur pêche !

Depuis des années, Gwénola Le Troadec assiste à la lente agonie du port de Saint-Guénolé, depuis la maison familiale posée à fleur d’eau.

C’est la maison de mon arrière-grand-mère. J’y ai passé toutes mes vacances. Quand j’étais gamine, des filets de toutes les couleurs séchaient sur le moindre espace libre. Il y en avait partout. Tout cela a tellement changé.

Gwénola Le Troadec est une professionnelle de la communication qui partage son temps entre Paris et Saint-Guénolé.

En décembre dernier, elle décide de tourner un documentaire pour alerter sur le lent déclin de la pêche artisanale. Elle fait appel au jeune réalisateur Nicolas Goudeau.

Mis en ligne en février dernier, ce court-métrage de 7 minutes donne la parole aux marins-pêcheurs. Ils confient leur amour de la mer, la qualité de la ressource, le lien avec les consommateurs… Trois mille personnes le visionnent.

La pétition lancée par Gwénola Le Troadec recueille 2 000 signatures. Elle demande aux politiques, notamment aux candidats à la présidentielle, de prendre en compte la pêche artisanale.

Formidable opportunité

Courant mars, une première réunion publique a attiré une cinquantaine de professionnels de la mer, de conserveurs, de simples citoyens. Tous ont écouté Gwénola Le Troadec, alors qu’elle n’a aucune compétence en matière de pêche. « Sans doute ont-ils été attentifs car je suis la petite fille de l’Amiral Querangal des Essarts qui a fait beaucoup de bien dans le pays. Et puis, le matriarcat est fort ici », assure Gwénola Le Troadec.

L’association La Transition bleue à Saint-Guénolé vient d’être créée. Différentes commissions vont plancher sur des thèmes aussi variés que les quotas, les nouvelles techniques de pêche, le maintien et le renouvellement de la flottille, la valorisation des produits…

Nous avons ici un modèle artisanal, respectueux de la ressource qui correspond aux attentes des consommateurs. Il faut défendre ce modèle. Nous sommes à un point de rupture qui peut devenir une formidable opportunité.
29760 Penmarch

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image
Présidentielles 2017

Votre journal cette semaine

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne