Quimper French Tech Brest + : bien plus qu'un speed dating

En octobre 2016, son opération Ticket To Pitch à Roscoff s'est soldée par un succès. L'équipe de la French Tech Brest + la renouvelle, le 2 juin, au centre de congrès de Quimper.

27/04/2017 à 14:32 par Administrateur

Frédéric Nicolas, le responsable de la French Tech Brest + et Ronan Le Den, le directeur de la technolopole de Quimper-Cornouaille. -
Frédéric Nicolas, le responsable de la French Tech Brest + et Ronan Le Den, le directeur de la technolopole de Quimper-Cornouaille. -

Toutes les PME ou entreprises de taille intermédiaire (ETI) ne sont pas forcément à l’aise face à la transition numérique. Certaines ont franchi le pas ; d’autres recherchent les compétences idoines pour lancer ce vaste chantier. D’un autre côté, des dizaines de start-up voient le jour en Finistère et peuvent détenir la solution. Encore faut-il que les unes et les autres puissent se rencontrer.

D’où le lancement par l’équipe de la French Tech Brest + du rendez-vous Ticket To Pitch. « L’objectif est de favoriser l’accélération des start-up du territoire et d’être, en quelque sorte, en circuit court », présente Frédéric Nicolas, le responsable de la French Tech Brest +.

Une première édition s’est tenue en octobre 2016 à bord du ferry Pont Aven. 150 personnes avaient alors embarqué à Roscoff. « Parmi elles, il y avait des représentants de 10 ETI et groupes dont Verlingue, Even, Brittany Ferries, Cadiou industries ou encore Boulanger… ainsi qu’une cinquantaine de start-up », rappelle Frédéric Nicolas.

Rendez-vous qualifiés

Sept rendez-vous étaient programmés dans la journée. Mais les entretiens ne relevaient en rien du hasard.

L’idée est de faire du matching business. Autrement dit, que le dirigeant d’ETI rencontre la bonne start-up qui a la solution à ses besoins. Ce qui permet d’être efficace et de faire gagner du temps à tout le monde.

Le prochain Ticket To Pitch est prévu le 2 juin au centre de congrès du Chapeau rouge à Quimper. Cette fois-ci, le secteur retenu est celui de l’agroalimentaire. La formule reste, quant à elle, inchangée « pour conserver la qualité des entretiens ».

Pour l’heure, quatre entreprises ont déjà annoncé leur présence : la brasserie Britt, Guyader Gastronomie, Hénaff et Triskalia. Une trentaine de start-up ont déjà manifesté leur intérêt.

Rens. : http://frenchtech-brestplus.bzh

29000 Quimper

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne