Quimper En 2016, la compagnie Hop ! a perdu des passagers à Quimper et à Brest

Quimper-Paris et Brest-Paris, même constat. La fréquentation des deux lignes aériennes opérées par la compagnie Hop ! a chuté en 2016.

18/05/2017 à 11:42 par Administrateur

À Quimper, l'appareil ATR 72-600 continue de susciter des critiques. (DR) -
À Quimper, l'appareil ATR 72-600 continue de susciter des critiques. (DR) -

Par Matthieu Gain et Julien Saliou

Jeudi 11 mai, Hélène Abraham avait martelé que la ligne Quimper-Paris avait retrouvé une certaine sérénité. La directrice marketing de la compagnie aérienne Hop ! avait aussi affirmé que la ponctualité de l’avion était en passe de s’améliorer.

Puis, patatras… Le soir même, le vol en provenance d’Orly vers la Cornouaille a été annulé, provoquant à nouveau une flambée de colère chez les usagers.

200 euros de taxi !

Eric Maumy, le directeur général du courtier en assurances Verlingue, raconte :

Nous l’avons appris à 19 h 30, pile en arrivant à Orly. J’ai fait rouvrir le vol de Lorient qui partait à 20 h et je suis arrivé chez moi avec 200 euros de note de taxi… Chanceux par rapport aux autres mais exaspéré une fois de plus.

D’autres passagers ont dû prendre le vol en direction de Brest et rentrer chez eux, après minuit, également en taxi.

« Année agitée »

Le lendemain, le 12 mai, les deux rotations du matin au départ de Quimper n’ont pas été assurées. Ces aléas fragilisent la ligne. En 2016, elle a perdu 5 % de passagers pour un total de 78 500. « L’an passé, notre offre a aussi diminué de 7 % en raison de soucis techniques, de 12 jours de grève des contrôleurs aériens, des conditions météo », a expliqué Hélène Abraham.

À Brest, elle a même parlé d’« une année 2016 agitée » et avancé les mêmes arguments pour justifier une baisse de 1,4 % de la fréquentation des liaisons avec Paris. Au total, 631 000 passagers les ont empruntées.

Dans les deux cas, Hélène Abraham a insisté sur l’amélioration du taux de remplissage des avions : 67 % pour Quimper (+ 1,5 % par rapport à 2015) et 76 % pour Brest (+ 1,2 %). Au regard des chiffres, l’inquiétude porte sur la pérennité de l’offre de Hop ! entre Paris et la Cornouaille.

Il n’y a pas de projet de fermeture de la ligne. Mais nous devons trouver un niveau qui soit supportable pour l’ensemble de notre réseau.

Pour preuve, la dirigeante affiche des ambitions. « Notre objectif est d’atteindre 90 000 passagers d’ici 2019. » Elle a aussi répondu aux critiques sur l’appareil ATR 72-600 en service depuis 2015 sur Quimper-Paris. « C’est l’avion le plus vendu au monde et le plus adapté à cette ligne. »

Les élus de la Chambre de commerce et d’industrie de Bretagne Ouest, aux manettes des aéroports de Brest et Quimper, ont dit leur volonté d’avoir un autre appareil. « Tout est discutable », dit Hélène Abraham. Pas forcément dans l’immédiat.

29000 Quimper

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne