Le Faou La Journée citoyenne renoue le lien social

Le 20 mai, une centaine d'habitants vont participer à Lanvéoc et au Faou à plusieurs chantiers : rénovation d'une ancre, nettoyage du bourg, fabrication de meubles en palettes...

18/05/2017 à 16:00 par Adele Leberre

Au Faou, une bonne dizaine de chantiers sont proposés. Aucune compétence n'est requise. -
Au Faou, une bonne dizaine de chantiers sont proposés. Aucune compétence n'est requise. -

Par Adèle Le Berre

Le bourg du Faou ressemblera à une ruche samedi 20 mai. Une bonne dizaine de chantiers sont prévus ce jour-là : aménagement de l’ancienne cabine téléphonique en boîte à livres, installation d’une giving box, rénovation de l’ancre de marine, création d’une aire de pétanque et de meubles en palettes, installation de jardinières partagées, graff sur la salle multifonctions… Tous ces chantiers ont été suggérés par les habitants eux-mêmes. Ils devraient être une bonne centaine à participer bénévolement à cette Journée citoyenne.

Le maire de Berrwiller (dans le Haut-Rhin) est l’initiateur de cette journée. Celle-ci s’est vite propagée à l’ensemble de l’Hexagone :

  • 249 communes impliquées en 2015,
  • 700 en 2016,
  • plus de 1 000 en 2017.

« Les maires cherchent avant tout à créer du lien social et de la solidarité grâce à cette journée », commente Emmanuelle Guillaume, chargée de mission à l’Observatoire national de l’action sociale. La progression est fulgurante dans certains départements comme le Haut-Rhin, la Sarthe, le Maine-et-Loire. Dans le Finistère, une dizaine de communes ont programmé cette journée citoyenne en 2016 : Bannalec, Camaret, Coray, Locronan, Lesneven, Plouguerneau, Lanvéoc

S’approprier l’espace public

Le Faou a démarré en 2015 et a été désignée commune ambassadrice pour la Bretagne. « Notre principale motivation était de créer du lien entre les générations, entre le bourg et Rumengol… et ça a marché au-delà de nos espérances. Cette journée est formidable ! », s’enthousiasme Stéphanie Herrou. L’adjointe en charge des affaires sociales et de la citoyenneté constate que les habitants s’approprient l’espace public. Les bénévoles ayant rénové le quai en 2016 ont créé une association. Ils poursuivent leur chantier et se sont même attaqués à la remise en état d’un lavoir.

À Lanvéoc, Christine Lastennet, première adjointe, est tout aussi dithyrambique :

On vit rarement des moments aussi intenses !

150 Lanvéociens (sur les 2 200 que compte la commune) ont participé à la première édition en 2016. Ils devraient être aussi nombreux cette année pour

  • nettoyer la bibliothèque,
  • ramasser les déchets dans le bourg à l’aide d’ânes,
  • remettre en état une fontaine lavoir,
  • effectuer des travaux de peinture et de fleurissement.

L’élue a aussi réussi à mobiliser les entreprises du territoire qui mettent à disposition un minibus, du personnel, des plantes, du matériel…

« L’année dernière, il a plu du matin au soir. Cela n’a découragé personne. Des voisins discutent ensemble pour la première fois, des anciens viennent apporter un gateau… Le repas offert le soir est aussi un moment fort », décrit Christine Lastennet. La réussite n’est toutefois pas systématique. Certaines communes ne réussissent pas à mobiliser les foules. Une petite vingtaine de personnes ont participé à la première Journée citoyenne à Locronan, une douzaine à Lesneven.

Pour Stéphanie Herrou, la réussite tient en trois points :

  1. des chantiers variés proposés par la population,
  2. une communication importante,
  3. une bonne ambiance.

La motivation des élus semble aussi beaucoup peser dans ce type d’événement.

29590 Le Faou
|
29160 Lanvéoc

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne